L’Ergonomie Cognitive

La cognition est l’ensemble des mécanismes de l’acquisition et de la gestion des connaissances.

L’ergonomie est « l’étude scientifique de la relation entre l’homme et ses moyens, méthodes et milieux de travail » et l’application de ces connaissances à la conception de systèmes « qui puissent être utilisés avec le maximum de confort, de sécurité et d’efficacité par le plus grand nombre. »(Wikipédia)

L’ergonomie cognitive, elle, va donc regrouper ces 2 notions, pour définir l’étude des différentes notions intervenant dans une Interface Personne-Machine (IPM) ou une UX (User Xperience) par exemple,   et qui cherchera en fonction de critères psychologiques, sociologiques, informatiques (composante technique ) physiologiques (composante physique) et bientôt sûrement avec une composante de blue economy, (la meilleur façon de crééer un outil, une machine, en bref quoique ce soit ayant pour fonction de permettre à un humain de manipuler de façon simple ,efficace, cohérente, flexible du matériel (très souvent informatisé) : pour résumer, la rendre intuitive, sans oublier la composante de matériaux, coût de production, environnement.

 

Rube_Goldberg's_-Self-Operating_Napkin-_(cropped)
Machine de Rube Goldberg, cherchant à complexifier délibérément une tâche simple. ici, une serviette de table.

Intuitive ? Les concepts de charge mentale (cognitive ) , et d’obstacle cognitif apparaissent  ici :

La notion de charge mentale définit l’ensemble des sollicitations ayant un impact sur la capacité de traitement de l’information au niveau humain :

  • une trop grande quantité d’information à traiter en même temps, sans aucun lien entre elles (sans schéma mental évident ou interprétable)
  • une information demandant un temps de réflexion long, demandant d’écrire ou de noter les idées , de découper ces idées pour créer un schéma mentale accessible
  • une information peu claire, mal définie, empêchant un choix correct ou rapide par manque de lisibilité (par exemple, aller acheter de l’eau minérale sur internet, et que les aliments soient regroupés en sucré et salé seulement sur le site)

ces charges créeront un stress, une surcharge mentale pour l’utilisateur,et pourront créer un abandon, ou un blocage vis à vis de l’exercice ou de la tâche à effectuer. Ces différents types de surcharge et leurs spécificités sont bien présentées ici et  ici.

kAQbfAd
Cette image traduit bien les idées d’ergonomie et de charge mentale, ici de haut en bas du plus simple au + complexe, du + accessible (moins demandant mentalement ) au + détaillé .

La notion d’obstacle cognitif est liée au fait d’empêcher une personne à effectuer une tâche, par incompréhension, problème de culture, manque d’expérience/ de préparation:

  • trop d’étapes dans un processus,
  • trop de difficultés,
  • trop d’aller retours à fournir,
  • trop de réflexion à faire pour répéter une action
  • notion culturelle choquante (image gênante)

se transformeront en blocages cognitifs. Evidemment ces blocages seront relatifs à l’utilisateur lui même: un expert ou une personne motivée supportera bien mieux ces obstacles qu’une personne découvrant le sujet et souhaitant expérimenter pour la première l’interface, la machine.

Un bon exemple, remplir un formulaire : si vous découpez le formulaire en plusieurs étapes simples (entre 5et 9 ) la charge de travail donnera l’impression d’être répartie, avec un sentiment de progression, et chaque étape étant relativement rapide, le cerveau humain traduira cela par qqchose comme  » cela va être rapide « . Le blocage sera évité pour une majorité de personnes.

A contrario, voir le formulaire , devoir faire défiler la page pour pouvoir voir l’entièreté du formulaire se traduira par une surcharge, et une grande majorité de personnes sera sujette  à un blocage mentale.

En cognitique, l’ergonomie cognitive est un élément courant, indispensable, central dans le quotidien; pour chaque nouveau projet, les utilisateurs seront différents, demanderont des fonctionnalités différentes, des simplifications différentes, et toute la créativité sera de savoir définir et traduire correctement, harmonieusement ces aspects dans le produit final.

 

 

http://www.certifie-utilisable.com/blog/ux-obstacles-et-charge-mentale/

http://www.test-implicite.fr/Cognitif-systeme.outils-ergonomie-mesure-charge-mentale

http://blogdummi.fr/infographie/ux-design-comprendre-design-experience-10-images/

http://www.officiel-prevention.com/protections-collectives-organisation-ergonomie/psychologie-du-travail/detail_dossier_CHSCT.php?rub=38&ssrub=163&dossid=463

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s